Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 11:49
Courrier: Songes d'éternité
Courrier: Songes d'éternité

Amour de moi,

Comme chaque fois que je suis seul et que je livre mon corps et mes forces à la nature je me retrouve dans un univers très personnel où j’aime t’inviter. J’ai pris un goût particulier à cette situation qui me rapproche de toi. C’est un vrai moment privilégié de ma vie que je ne peux partager qu’avec toi.
Aujourd’hui je t’écris, à toi, compagne de ma solitude, femme de mes rêves qui m’inspires, pour te dire que, chaque jour un peu plus, c’est bien moi qui deviens loup solitaire.
Nous savons tous les deux que la solitude peut parfois être comme un fouet qui frappe fort et laisse des traces. Il nous est aussi arrivé de recevoir des pierres qui nous ont fait mal. Mais nos facultés animales de survie nous ont toujours permis de trouver les ressources et le tonus nécessaires pour repartir d’un pied nouveau.
Parce qu’à l’intérieur de nous existent tellement de rêves que nous voudrions atteindre et qui nous font aller de l’avant. Il se trouve que ces rêves sont là, autour de nous. Nous ne les voyons pas toujours tout de suite.
Ca fait des années que je contemple les étoiles dans les nuits diaphanes et je les trouve chaque fois plus belles. Ca fait des années que, de la mer, j’écoute la querelle des vagues, et je continue malgré tout, comme au premier jour, d’être surpris par le prodige des vagues.
Chaque fois je trouve la nature plus éclatante. Il est merveilleux le panorama que nous offre la création immense. Les étoiles, une à une, me parlent et me disent en brillant: « Ici on lutte, mais ici on aime aussi ».
Ca fait bien longtemps que mon étoile a rencontré la tienne et qu’elles se sont unies en un long et tendre baiser. C’est pourquoi je suis toujours à tes côtés et c’est pourquoi tu es à mes côtés.
Si Dieu le veut nous irons encore ainsi comme des âmes sœurs en nous aidant mutuellement. J’aimerais me vêtir d’ailes pour pouvoir voler et arriver à toi, même si doivent nous séparer mers et montagnes.
C’est que… aimer comme je t’aime n’a pas d’explication.
Je sais seulement que cet amour échappe au contrôle de mes sens, il respire sauvagement par mes pores, me secoue follement le cœur, court impétueusement dans mes veines, remonte vivement par mes jambes, fait trembler mes mains, étouffe ma voix, trouve sa source au plus profond de moi.
Je sais seulement que cet amour me réveille le matin pour que mes yeux s’éblouissent, qu’il enrichit mes nuits de rêves indicibles, emplit mon estomac de fourmis amicales, me convainc que le monde n’existe plus vraiment sans toi, m’occasionne des illusions et des mirages surprenants, me donne le courage de faire un pas et puis encore un autre, provoque en moi de profondes respirations qui m’étaient étrangères auparavant.
Jamais mes yeux ne se lassent de regarder le perpétuel miracle de la vie. Jamais mes sens en éveil ne se lassent de ce doux envahissement de toi.
En ce moment même je sens courir sur ma joue gauche une larme de cristal fin qui dévoile son essence et t’envoie des baisers parfumés de joie et d'amour.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens