Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 20:56
Texte: Plonger vers le haut
Texte: Plonger vers le haut

Analyser, chercher, comprendre, ne jamais renoncer pour sortir du smog et trouver la lumière, le chemin, l’espoir, l’amour, le bonheur. Décrypter quelques messages encore obscurs, marcher au hasard et à tâtons, espérer on ne sait quoi, aimer on ne sait trop comment mais aller vers la lumière.
Car le chemin véritable existe, je l’ai déjà emprunté. Non, ce n’est pas une pure illusion chimérique, une conception idéalisée fantasmée par un esprit fou. En revanche, fou d’orgueil est mon esprit qui ne demande qu’à s’échapper, s’envoler jusqu’à presque oublier mon enveloppe charnelle parfois pesante.
L’espoir n’est ni une romance à l’eau de rose ni une fiction fantastique et la chute n’est pas inéluctable, en tout cas pas définitive. On peut tomber sept fois et se relever huit.
Les lois de la gravitation universelle font que nous sommes tous soumis à la pesanteur qui nous entraîne vers le bas. On tombe sans cesse et on ne le remarque pas toujours. Cependant on réussit à faire des tas de choses d’autre dans la vie alors que l’on tombe. Et en se rendant compte de cela on se découvre parfois une incroyable légèreté dans chaque action que l’on entreprend, à travers laquelle, en cédant à la gravité, on commence à se relever. Toute plongée peut amener une sorte d’élévation et notamment s’il s’agit d’une plongée à travers l’être aimé.
Tomber amoureux c’est certes tomber, mais c’est une chute ascensionnelle pendant laquelle tout se transforme, où tout paraît désormais différent et où l’on perd merveilleusement la raison. On quitte l’univers rationnel pour plonger dans un vaste infini dans les méandres duquel on se plaît à se perdre, entraîné par cette immense force gravitationnelle. Force qui nous mène par le corps et l’esprit et contre laquelle on ne peut pas grand-chose sinon vivre, marcher, aimer et continuer à tomber délicieusement vers le haut.
J’ai rêvé de toi. Ta tête dans le creux de mon cou, une effluve étourdissante a envahi mes poumons et la peau m’a brûlé merveilleusement. J’en suis tombé d’émotion. C’est un bonheur d’un instant toujours renouvelé qui m’habite de manière permanente et me tire vers le haut.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens