Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 11:31
Poème: La voix de Wayne et Annabel*

 

Rien de plus inhérent à l'homme : dualité, contradiction.

Deux raisons pour la tolérance qui forcent aussi la réflexion.

Etre soi par sa différence ou bien par le regard des autres,

Par la quête d'une identité qu'on veut exclusivement nôtre.

 

Dans une nature envahissante, toute d'éclats, de bruissements,

Une voix devient obsédante jusqu'à nous causer du tourment.

Elle nous vient du froid canadien et nous émeut car elle est belle,

Elle nous emplit de sa lumière, la voix de Wayne et Annabel.

 

C'est une histoire ciselée comme une pièce de dentelle,

Rare, fragile et délicate, surgie d'un fait accidentel.

Chacun des mots est habité, il est incarné, poétique,

Dans une écriture lyrique enrubannée de féerique.

 

Qu'elle soit intime ou au dehors, la nature est duplicité,

Elle est vibrante de pudeur, de réalisme et de beauté.

Nature sauvage du Labrador, à l'omniprésente grandeur

Tu nous amènes à la rencontre d'êtres doués d'un très grand cœur.

 

Puissions-nous tirer des leçons de ce superbe hymne à la vie!

Avec l'orgueilleux caribou nos cœurs vagabondent à l'envi

Dans cette histoire de joies et peines. Tour à tour soleil et brouillard,

Ce monde hostile emplit nos âmes fièrement tournées vers l'espoir.

 

 

* Poème-hommage à « Annabel », roman de Kathleen Winter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens