Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 14:42
Poème: Le nez de Cléopâtre

J'aurais aimé être témoin des premières rides sur son front
Et voir peu à peu s'alourdir le galbe blanc de ses seins ronds.
Hélas! Je traîne ma nostalgie dans les pluies tièdes de l'été
Qui jamais ne laveront ma peau de l'odeur des souvenirs flirtés.

Je m'essaie à la dessiner, traits naïfs à coups de fusain,
Je la croque en train de manger quelques figues ou bien du raisin,
Pour dompter ses cheveux bouclés parfois je passe une nuit blanche
Et m'attaque au petit matin à la courbe légère de ses hanches.

Pour me déguiser en défi, je fais les rêves les plus fous,
Elle est Adjani, moi Souchon, je fais tomber tous les tabous.
Quand mon cinéma accapare l'écran noir de mes insomnies,
Je tue pour elle sans hésiter sur l'air de ma désharmonie.

À qui devrai-je m'adresser pour l'adhésion de mon sourire,
En paraphrasant Cervantès ou bien en imitant Shakespeare?
Dans la nature, sous le soleil, dans les vallons, seul, je respire
En attendant patiemment que les démons de l'amour expirent.

Elle est mon nez de Cléopâtre qui a changé la face du monde,
Sa silhouette fulgurée traîne dans mon esprit qui vagabonde.
La démarche de Zizi Jeanmaire et les jambes qui finissent en pommes
Font que pour moi et devant Dieu, elle est la Femme parmi les hommes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens