Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 12:27
Poème: Frissons d'automne

L'automne, de ses couleurs, a envahi les cieux
Et la brume matinale vient embuer mes yeux,
Le fond de l'air frileux plaît aux premières violettes
Qui accueillent la nature dans sa nouvelle toilette.


Jouant leur chant du cygne, les feuilles de Prévert,
Fatiguées de soleil, se préparent à l'hiver;
Pour leur dernier ballet, silhouettes vaporeuses,
Elles divorcent de leurs arbres, délicates et dormeuses.


Les bois léchés de rouille s'abandonnent au murmure
Des feuillages agités par les fières ramures,
Mais lorsque le jour tombe, ils recouvrent d'une taie
Les taches de rousseur dont la lumière se tait.


Les violons de l'automne qui jouaient pour Verlaine,
Égrènent leurs sanglots longs en timides cantilènes.
Sans quitter l'horizon, le soleil vient s'asseoir
Sur les murs qu'il habille de la pourpre du soir.


Dans les ombres étirées sur les mauves lointains,
J'entrevois un visage dont le cuivre du teint
Scintille d'un faible éclat, pour me faire un signal
Dans la douceur fanée du frisson automnal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens