Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 09:33
Poème: Chorale en folie

Ah! Il n'est point aisé de conduire une chorale!

Réveiller les dormeurs, tempérer ceux qui râlent,

Gérer les dépressifs, le chef doit être partout!

Ça fait déjà beaucoup! Oui, mais ce n'est pas tout!

 

Faut se taper le pro qui fait Gilbert Bécaud,

Il se bouche une oreille, car ses copains chantent faux,

En tout cas il le croit, c'est pour ça qu'il détonne,

Sauf qu'il ignore que sa partoche n'est pas la bonne!

 

Ensuite y'a l'arythmique, jamais dans le tempo,

Convaincu qu'on l'admire pour son swing dans la peau.

Il part avant le chef, qu'il estime en retard,

Puis double tout le monde pour terminer en star.

 

Ah! Voilà le touriste, qui vient serrer des mains.

Ne sachant rien du répertoire de ses copains,

Il les rassure: pour le concert il sera là,

À la fin du play-back, il saluera bien bas.

 

Oh, putain! Le bavard! Il arrive à chanter

Et parler en même temps de ses vacances d'été,

Toujours un truc à dire le moulin à paroles!

Le bruit de fond, c'est sa musique, son monopole.

 

Non pas lui! Le donneur de conseils, qui sait tout

Et qui, sans retenue, vous soûle de son bagout,

Généreux, sans compter, du temps qu'il donne aux autres

Il n'imagine jamais qu'il vous pompe le vôtre.

 

Quand le chef est ronchon, c'est dû au surmenage,

Il prend du lexomil pour survivre au carnage,

Au lieu de rouspéter quand il devient mordant,

Remerciez-le de ne pas vous rentrer dedans!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens