Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 14:36
Texte: Le mariage, cette arme de destruction massive*
Texte: Le mariage, cette arme de destruction massive*

Voilà donc le bonheur selon certaines personnes: s'agripper à un autre, en devenir dépendant. Quel conformisme ! Quel horrible manque d'ambition et de personnalité ! Se torturer, se tortiller, s'infliger des contraintes, des sacrifices, jusqu'à en devenir esclave. Quel aveuglement ! Tant d'efforts pour se jeter dans des mains qui ne vous rendent pas le dixième de votre investissement sentimental et amoureux. Quelle misère et quelle déception à l'arrivée ! Près d'un couple marié sur deux se casse la figure aujourd'hui. Et ce n'était pas mieux autrefois où l'on restait ensemble (à cause des gosses !) et où l'on s'ennuyait à longueur de vie. L'homme et la femme naissent libres, et pourtant paradoxalement ils profitent de leur liberté d'agir pour mieux s'enferrer dans le piège du mariage. Comprend qui peut !

 

Le mariage se devrait d'être un contrat idéalement établi entre deux êtres perspicaces qui savent à quoi ils s'engagent. Hélas, la plupart du temps, à une époque où l'on est facilement abusé par les sentiments, les gens ne débarquent pas chez le maire et encore moins chez le curé dans un état de complète lucidité. Ils sont aveuglés, égarés par la passion, tenaillés par le plaisir de l'acte charnel qu'ils ont accompli, ou bien, chose plus rare, dévorés par l'impatience s'ils ne l'ont pas encore consommé. Ce sont en quelque sorte des malades qui se marient, rarement des êtres en possession de leurs pleins moyens intellectuels. En outre le mariage n'a rien de romantique ! Ce qui est romantique, c'est l'emportement, le délire, l'emphase, le sacrifice, et pourquoi pas le meurtre, le suicide...

 

L'union conjugale se révèle être une association si lourde de conséquences qu'il faudrait en retirer la responsabilité aux intéressés et la confier à des personnes sérieuses, objectives, compétentes. A de vrais professionnels, quoi ! Au même titre que des directeurs de casting établissent la juste distribution d'un film, pourquoi cette fonction n'existerait-elle pas pour les couples ? En fait, en l'état, bâtir sa vie sur le mariage revient à édifier sa maison sur des sables mouvants. On dit que l'amour rend aveugle. Il fait certes rêver un temps mais le réveil est difficile. Combien sont-ils ceux et celles qui quittent l'autre personne parce qu'ils ne trouvent plus en elle les qualités qu'elle n'a, en fait, jamais eues. On s'aperçoit souvent mais un peu tard que ce n'était pas un mariage mais un malentendu.

 

Vous divorcez ? Bravo !Je vous en félicite ! Vous quittez les ténèbres pour gagner la lumière. Bienvenue au club des clairvoyants !

 

 

* Texte sévèrement influencé par des réflexions qui m'ont bien fait rire, tirées du roman d'Eric-Emmanuel Schmitt : « Les perroquets de la Place d'Arezzo ».

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : zyablik.over-blog.com
  • zyablik.over-blog.com
  • : Poèmes. Textes poétiques. Réflexions.
  • Contact

Recherche

Liens